Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Lune de miel Ă©coresponsable : 5 destinations exotiques

Sommaire :

 

Vous ĂȘtes en pleins prĂ©paratifs pour votre mariage : lieu ✓, traiteur ✓, photographe ✓, alliances ✓. Le grand jour approche et le stress monte progressivement. Quoi de mieux pour faire retomber la pression que de s’adonner Ă  l’organisation de votre lune de miel ? Rien qu’à vous imaginer Ă  vous dorer la pilule, Ă©tendus sur le sable chaud des tropiques, ou Ă  vous rĂ©galer des nombreux buffets qui se prĂ©senteront Ă  vous ; vous vous sentez dĂ©jĂ  plus dĂ©tendus. D’un autre cĂŽtĂ©, votre conscience Ă©colo vous dĂ©conseille de partir en voyage Ă  l’autre bout du monde. Sachez qu’il est tout Ă  fait possible de conjuguer voyage et protection de l’environnement. 

En effet, de nombreux pays s’organisent et mettent en place les infrastructures nĂ©cessaires pour le dĂ©veloppement de voyages plus Ă©coresponsables. Bien Ă©videmment, certains facteurs sont Ă  prendre en compte pour vous assurer un sĂ©jour plus « vert ». Rassurez-vous, nous allons vous guider pas Ă  pas pour que votre voyage de noces soit aussi agrĂ©able pour vous que pour la planĂšte. Sans plus attendre, voici cinq idĂ©es de destinations exotiques et Ă©coresponsables pour votre lune de miel.  

« L’important n’est pas la destination, mais le voyage.  »

Robert Louis Stevenson


Voyage de noces Ă©coresponsables I Qu’est-ce que l’écotourisme ?

 

Selon l’Organisation Mondiale du Tourisme, l’écotourisme est une forme de voyage axĂ©e sur l’observation, l’apprĂ©ciation de la nature et des cultures traditionnelles propres Ă  chaque pays. Pour parvenir Ă  minimiser son empreinte Ă©cologique lors d’un voyage, il est recommandĂ© de suivre un ensemble de 7 prĂ©ceptes.

1.         Éviter de prendre l’avion

Lors d’un voyage, le temps est prĂ©cieux. Si l’on peut Ă©viter de perdre une journĂ©e dans les transports, on le fait ! C’est pourquoi de nombreux voyageurs font le choix de l’avion. Rapide, sĂ»r, pratique, abordable, il est quasi systĂ©matiquement choisi pour des trajets de plus de 2 heures. Et pourtant, en dĂ©pit de toutes ses qualitĂ©s, c’est de loin le mode de transport le plus polluant au monde (125 fois plus polluant qu’un vĂ©hicule et 1500 fois plus qu’un train).

Forts de ce constat, essayez autant que possible de privilĂ©gier les transports aux Ă©missions carbone plus faibles, comme le train ou le bateau. Le trajet est sensiblement plus long, certes, mais vous vous assurez de dĂ©couvrir des lieux que vous n’auriez jamais vus si vous les aviez survolĂ©s. Comme le dit Robert Louis Stevenson : « L’important n’est pas la destination, mais le voyage. » Si vous partez de l’autre cĂŽtĂ© de la Terre, il n’est pas prohibĂ© de prendre l’avion ! Mais compensez en partant sur une plus longue pĂ©riode (2 semaines minimum) et profitez-en pour dĂ©couvrir davantage le pays.

Bon à savoir :

Si vous ĂȘtes curieux de connaĂźtre votre empreinte Ă©cologique, le site co2.climate permet de calculer les Ă©missions de gaz Ă  effet de serre qui seront rejetĂ©es lors de votre trajet en avion.

2.         Prendre les transports en commun

Une fois sur place, ne vous prĂ©cipitez pas chez le premier loueur de voitures. Une grande majoritĂ© de pays peut se traverser de long en large sans vĂ©hicule individuel. Optez plutĂŽt pour le train, le ferry ou les transports en commun. De plus, si l’exercice physique ne vous fait pas peur, de nombreuses villes Ă  travers le monde proposent des circuits de randonnĂ©es Ă  parcourir Ă  pied ou Ă  vĂ©lo. Économique et Ă©cologique !

3.         Privilégier les hébergements labellisés

Vous ne le savez peut-ĂȘtre pas, mais de plus en plus d’hĂ©bergeurs repensent leur hĂŽtel pour qu’il soit moins gourmand en Ă©nergie. Pour les distinguer, plusieurs labels ont Ă©tĂ© mis en place : 

  • Ă©colabel,
  • clef verte,
  • green globe,
  • gĂźte Panda,
  • Ă©cogĂźtes,
  • biohotels,
  • authentic B&B,
  • clĂ©vacances environnement.

Chacun tente de tirer son Ă©pingle du jeu pour vous sĂ©duire avec des concepts parfois trĂšs insolites. Vous pouvez ainsi choisir de dormir dans une vieille caravane d’époque, un train rĂ©amĂ©nagĂ© ou une cabane perchĂ©e dans les arbres. Rassurez-vous, ils proposent Ă©galement des hĂ©bergements plus classiques comme des chambres d’hĂŽtel, des appartements ou des Ă©co-lodges.

4.         Fuir les lieux touristiques

Quoi de plus jouissif que de marcher dans la neige lĂ  oĂč personne n’est encore allĂ© ? Il en va de mĂȘme pour les voyages : rien n’est plus agrĂ©able que de dĂ©couvrir de splendides paysages cachĂ©s dans des lieux inconnus du grand public. Pour cela, fuyez les zones ultra-touristiques que vous avez vues moult fois sur Instagram. PrĂ©fĂ©rez les recommandations d’un guide local qui saura vous conseiller de beaux endroits, protĂ©gĂ©s de l’afflux de touristes. Vous aurez alors la chance de contempler des monuments vierges de tout flash et d’admirer des sites vidĂ©s de toute foule. Vous vous crĂ©erez ainsi des souvenirs hors du temps qui n’appartiendront qu’à vous seuls.

5.         Consommer des produits locaux

Savez-vous qu’avant d’arriver sur les Ă©tals, certains de nos fruits et lĂ©gumes parcourent un sacrĂ© petit bout de chemin ? À l’annĂ©e, ces trajets engendrent des Ă©missions de CO2 non nĂ©gligeables. Dans une dĂ©marche Ă©coresponsable, il est donc nĂ©cessaire de consommer des produits locaux et de saison. Il en va de mĂȘme lors d’un voyage Ă  l’étranger. Ainsi, dirigez-vous vers les marchĂ©s et les supĂ©rettes de quartier si vous avez besoin de faire quelques courses. Lors d’une sortie au restaurant, vous reconnaĂźtrez les Ă©tablissements responsables grĂące aux logos :

  • Ă©co table,
  • FiG,
  • greenfood label.

6.         Respecter la faune et la flore

L’essence mĂȘme d’un voyage Ă©coresponsable est de passer le plus de temps possible au contact de la nature. Certains pays, Ă  la biodiversitĂ© exceptionnelle, ont d’ailleurs bĂąti leur renommĂ©e sur la prĂ©servation de leurs Ă©cosystĂšmes. Il ne nous viendrait pas Ă  l’idĂ©e d’y faire un petit barbecue ou de laisser des emballages aprĂšs un pique-nique improvisĂ© ! La richesse de chaque pays rĂ©side dans la beautĂ© de sa nature et de ses ĂȘtres vivants. Sachons l’apprĂ©cier avec respect.

7.         Se tourner vers des activités éco-friendly

Il est prĂ©fĂ©rable d’éviter toute attraction qui « utilise » des ĂȘtres vivants, comme les balades Ă  dos d’élĂ©phant, les promenades en calĂšche ou les spectacles d’animaux marins. Ces animaux sauvages sont, bien souvent, dressĂ©s cruellement et travaillent durant des heures sans relĂąche. L’écotourisme Ă©tant avant tout une volontĂ© de dĂ©couvrir un pays au travers de ses paysages, tournez-vous vers des activitĂ©s de plein air qui activeront vos sens comme la randonnĂ©e, la plongĂ©e, le snorkeling, le vĂ©lo ou le canyoning.

 

Randonneurs regardant la montagne

 

Maintenant que vous connaissez les principes de base pour voyager de maniÚre écoresponsable, nous pouvons vous présenter nos cinq idées de destination exotique pour votre lune de miel.

 

I. Lune de miel en Corse, entre mer et montagne

 

La Corse : une Ăźle de beautĂ© Ă  l’état sauvage

PrĂ©servĂ©e du tourisme de masse, la Corse a su conserver une beautĂ© naturelle qui en fait sa renommĂ©e dans le monde entier. EncerclĂ©e par la MĂ©diterranĂ©e, elle offre des dizaines de plages toutes plus belles les unes que les autres. Ses eaux d’un bleu transparent et ses Ă©tendues de sable fin charment les amateurs de bronzette. Ses immenses montagnes escarpĂ©es, recouvertes d’une vĂ©gĂ©tation tantĂŽt dense, tantĂŽt dĂ©sertique, sĂ©duisent, quant Ă  elles, les randonneurs. Depuis quelques annĂ©es, les circuits et activitĂ©s Ă©coresponsables se dĂ©veloppent, et Ɠuvrent pour la protection de la nature et de la biodiversitĂ© locale. Un petit de paradis en Europe, parfait pour une virĂ©e en amoureux.

 

Plaine sauvage et mer en Corse

Quand partir en Corse ?

Nous vous conseillons de vous y rendre durant les mois d’avril, mai, juin et septembre. Vous pourrez ainsi profiter d’un climat trĂšs favorable et d’un peu de tranquillitĂ©.

 

Se rendre en Corse : les options Ă©coresponsables

  • En train : Le rĂ©seau ferroviaire permet de parcourir la France de long en large en quelques heures. Vous pouvez ainsi rallier la cĂŽte mĂ©diterranĂ©enne en un aprĂšs-midi.
  • En bateau : 3 compagnies proposent des traversĂ©es rĂ©guliĂšres de la France vers la Corse : Corsica Linea, la MĂ©ridionale et Corsica Ferry. En quelques heures, vous pouvez accoster dans les ports d’Île Rousse, Bastia, Ajaccio ou Propriano.

Séjourner en Corse : focus sur 2 hébergements écoresponsables

De nombreux hĂ©bergeurs proposent des logements Ă©cologiques prĂšs des grandes villes ou plus retirĂ©s dans les montagnes. AĂ©ration naturelle, chauffage alternatif, panneaux solaires, chacun s’engage selon ses valeurs et son budget. Ici, nous vous prĂ©sentons 2 hĂ©bergements corses, aussi insolites que romantiques.

S’endormir au bruit des vagues

Écotourisme oui, mais pas au dĂ©triment du confort. L’établissement U Livanti l’a bien compris. Il propose un ensemble de rĂ©sidences et d’appartements de standing, nichĂ©s dans une forĂȘt de pins, et situĂ©s Ă  2 pas des eaux turquoise de la MĂ©diterranĂ©e. Le frĂ©missement de la brise et le murmure des vagues vous feront tomber dans les bras de MorphĂ©e en un clin d’Ɠil.

Être dans sa bulle

Dans le village de Cervione, Ă  une heure de Bastia, De bulle et d’éCorse vous propose de dormir dans une bulle transparente posĂ©e Ă  mĂȘme la forĂȘt. Cet hĂ©bergement atypique, gagnant du prix « slow tourisme » en 2022, abrite tout le confort nĂ©cessaire Ă  une bonne nuit de sommeil. BercĂ©es par les mouvements des arbres et des Ă©toiles, vos nuits n’en seront que magiques.

Alors, parmi ces 2 hébergements, lequel choisiriez-vous ?

Partir à la découverte des paysages corses

Savez-vous que plus de 40 % du territoire corse est classĂ© « rĂ©serve nationale » ? L’essentiel du patrimoine naturel de l’üle se dĂ©couvre donc via de longues randonnĂ©es. Et ça tombe bien, la Corse recense plusieurs centaines de sentiers prĂȘts Ă  vous accueillir. Au dĂ©tour des chemins, vous pourrez ainsi :

  • arpenter les rochers de granit du Campomoro et les aiguilles de Bavella ;
  • contempler les lacs de Mello et de Capitello ;
  • dĂ©couvrir les villages typiques comme Sant’Antonino, Ă©lu plus beau village de France ou le village de Pigna, rĂ©servĂ© aux piĂ©tons et vĂ©hicules non motorisĂ©s ;
  • vous arrĂȘter sur l’une des nombreuses ou criques,
  • visiter un Ă©levage ou une ferme locale.

Vous serez agrĂ©ablement surpris par le calme et les richesses culturelles qu’offre notre Ăźle de beautĂ©.

Villages perchés Corse


II. Lune de miel au Costa Rica : immergés en pleine nature

 

Le Costa Rica : un paradis vert à la nature exubérante

Leader mondial en matiĂšre d’écologie depuis les annĂ©es 2010, le Costa Rica est l’un des premiers pays Ă  avoir instaurĂ© des lois en faveur de la protection de l’environnement. Depuis 1980, le pays ne cesse d’investir dans les Ă©nergies renouvelables et de rendre ses infrastructures plus propres. Et cela est bien rĂ©compensĂ©, car, bien que dix fois plus petit que la France, le Costa Rica hĂ©berge 6 % de la biodiversitĂ© mondiale. Aller au Costa Rica, c’est avoir la promesse d’un rĂ©el moment de dĂ©connexion entourĂ© par une faune et une flore riche et abondante. Loin de tout stress, vous ressentirez une joie profonde et retrouverez le plaisir des bonheurs simples. La « pura vida », tout simplement.

 

Quand partir au Costa Rica ?

Nous vous conseillons durant les mois de janvier, fĂ©vrier, mars et avril. Vous pourrez ainsi profiter d’un climat trĂšs favorable et de moins d’humiditĂ©.

Paresseux dans les arbres

 

Se rendre au Costa Rica : l’option Ă©coresponsable

Nous vous recommandons de prendre le bateau. MĂȘme si ce mode de transport est loin du zĂ©ro carbone, il Ă©met prĂšs de 3 fois moins de CO2 que l’avion. Quelques croisiĂ©ristes proposent des circuits depuis la France Ă  destination du Costa Rica. Comptez encore 17 et 22 nuits de voyage, selon le nombre de ports desservis. Vous pouvez descendre du bateau Ă  San JosĂ© (capitale costaricienne), voyager quelques semaines puis, monter Ă  bord du prochain bateau de croisiĂšre qui vous ramĂšnera en France.

Séjourner au Costa Rica : focus sur 2 hébergements écoresponsables

L’Institut du Tourisme du Costa Rica a mis en place son propre « Programme de Certification de la SoutenabilitĂ© » Ă  destination des hĂ©bergements. Un nombre de points leur est ainsi attribuĂ© en fonction de leur engagement Ă©cologique et de leur bonne gestion des ressources naturelles et culturelles. Lorsque vous choisissez votre hĂŽtel, prenez soin de vĂ©rifier le nombre de « feuilles » qui lui sont attribuĂ©es, ou s’il bĂ©nĂ©ficie de l’appellation « BASIC » ou « ELITE » (cette derniĂšre Ă©tant la meilleure des distinctions).

Le « green » chic

SituĂ© Ă  quelques kilomĂštres de nombreux parcs nationaux, restaurants et bars locaux, le mangroove sait charmer les voyageurs Ă  la recherche d’un calme dispendieux. De vastes chambres chics et confortables, une vue Ă  couper le souffle sur l’ocĂ©an et une piscine miroir ; tout a Ă©tĂ© pensĂ© pour offrir un sĂ©jour de qualitĂ© Ă  de jeunes mariĂ©s tout en prĂ©servant la biodiversitĂ© locale.

Un bungalow perché dans les arbres

Dans la petite ville de Puerto Viejo se cache l’hĂŽtel Tree House Lodge. Cet Ă©co-lodge est composĂ© de 5 appartements individuels, dont un bungalow rustique, Ă  la dĂ©coration unique. Ici, vous pouvez profiter d’un calme insolent, Ă  quelques mĂštres d’une plage de sable fin. EntourĂ© par une forĂȘt dense, chaque lodge est conçu pour se fondre dans le dĂ©cor et offrir une dĂ©connexion totale Ă  ses visiteurs.

Partir à la découverte des paysages costariciens

30 % de la surface du pays est constituĂ©e de terres naturelles protĂ©gĂ©es. Le Costa Rica est une vĂ©ritable fourmiliĂšre qui regorge d’ĂȘtres vivants. La protection de l’environnement et la prĂ©servation de la biodiversitĂ© sont l’ADN du pays, qui vise l’empreinte « zĂ©ro carbone » d’ici Ă  2050. Fort de ses atouts, le pays a donc dĂ©cidĂ© de tout miser sur un tourisme vert. Ici, les principales attractions touristiques sont naturelles :

  • parcs nationaux,
  • forĂȘts tropicales,
  • riviĂšre volcanique « RĂ­o Celeste »,
  • piscines thermales,
  • volcan endormi du RincĂłn de la Vieja,
  • rĂ©serves biologiques,
  • rĂ©cifs coralliens.

L’activitĂ© la plus vertigineuse du pays est peut-ĂȘtre la tyrolienne. En effet, plusieurs compagnies proposent de survoler la jungle de la rĂ©gion du Monteverde Ă  plus de 64 km/h, suspendu Ă  une simple corde. Mais le Costa Rica peut aussi s’apprĂ©cier via des activitĂ©s plus calmes telles que la randonnĂ©e, le surf ou le kayak. Vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer !

Quels lieux vous tentent le plus ?

 

Nature et mpntagne du Costa Rica


III. Lune de miel en Norvùge : au cƓur des fjords

 

La NorvÚge : des paysages spectaculaires, sculptés par la glace

Élue capitale verte europĂ©enne en 2017, Oslo est reconnue comme l’une des villes les plus respectueuses de l’environnement et les plus propres au monde. Depuis plusieurs dĂ©cennies, la NorvĂšge lutte pour la prĂ©servation de son environnement. DotĂ©s de paysages grandioses, de fjords somptueux, de montagnes majestueuses, et de lacs scintillants, les NorvĂ©giens ont rapidement compris qu’ils dĂ©tenaient un patrimoine naturel exceptionnel. C’est pour cette raison qu’en dehors des grandes villes, la majeure partie des terres est restĂ©e intacte et pure. Peu importe la saison Ă  laquelle vous dĂ©cidez de vous y rendre, la NorvĂšge saura vous enchanter grĂące Ă  ses vastes paysages tantĂŽt recouverts de blanc, tantĂŽt parĂ©s de couleurs dorĂ©es ou verdoyantes. Le pays promet un spectacle visuel 365 jours par an.

 

Aurores boréales NorvÚge

Quand partir en NorvĂšge ?

Il est possible de partir toute l’annĂ©e en NorvĂšge, cela dĂ©pendra de ce que vous recherchez. Les amateurs de grandes Ă©tendues de neige immaculĂ©e, de lacs gelĂ©s et d’aurores borĂ©ales partiront entre octobre et mars.

 

Les voyageurs en quĂȘte de pĂąturages verdoyants et de vastes Ă©tendues d’eau pure prĂ©fĂšreront s’y rendre entre mai et septembre.

Enfin, sachez que les journées sont trÚs courtes en hiver et interminables en été.

Se rendre en NorvĂšge : l’option Ă©coresponsable

  • 1re partie du trajet en train : Plusieurs options s’offrent Ă  vous. Vous pouvez monter Ă  bord d’un train Thalys Ă  destination de Cologne, puis changer pour une compagnie nationale pour rejoindre Hambourg, puis Copenhague.
  • 2e partie du trajet en bateau : Une fois arrivĂ©s Ă  Copenhague, vous pouvez aisĂ©ment monter Ă  bord d’un ferry de nuit pour rejoindre la ville d’Oslo.

Séjourner en NorvÚge : focus sur 2 hébergements écoresponsables

Bon à savoir :

La NorvĂšge a mis en place un systĂšme de points sur la base de « brins d’herbe verts ». Ce logo signale les activitĂ©s, restaurants et hĂ©bergements Ă©cocertifiĂ©s.

Dormir dans les fjords

Que diriez-vous de passer vos nuits encerclĂ©es par les Ăźles majestueuses de l’un des plus beaux fjords au monde ? Manshausen offre la possibilitĂ© de dormir dans une cabane aux murs de verre. Le panorama vous plonge directement au cƓur des Ăźles Lofotens, inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO. GlissĂ© sous un plaid, une tasse de chocolat chaud Ă  la main, vous pourrez contempler le spectacle des pics enneigĂ©s sortant des eaux glacĂ©es de la mer du Nord, bercĂ© par une douce lumiĂšre bleutĂ©e en compagnie de votre bien-aimĂ©.

Une nuit dans un igloo

Au dĂ©but de la saison hivernale, des hĂŽtels de glace voient le jour un peu partout dans le Grand Nord. Du sol au plafond, jusque dans les plus petits accessoires, tout est fait de glace. Les chambres sont bien Ă©videmment Ă©quipĂ©es de couvertures Ă©paisses et d’oreillers douillets. SituĂ©s dans des rĂ©gions reculĂ©es, ces hĂŽtels Ă©phĂ©mĂšres se rĂ©vĂšlent souvent ĂȘtre des lieux de choix pour l’observation d’aurores borĂ©ales.

Qu’en dites-vous ? Vous prĂ©fĂ©rez voler dans les montagnes ou grelotter dans la glace ?

 

 

Partir à la découverte des paysages norvégiens

La NorvĂšge prĂ©sente des paysages exceptionnels tant par leurs diversitĂ©s que par leur beautĂ©. LĂ -bas, passer du temps Ă  l’extĂ©rieur est une vĂ©ritable philosophie. De nombreuses infrastructures ont donc Ă©tĂ© crĂ©Ă©es pour permettre aux locaux et aux touristes de profiter des splendeurs de la nature. Pour cela, de nombreuses liaisons ferroviaires relient les diffĂ©rentes rĂ©gions norvĂ©giennes. Les paysages qu’elles traversent sont tels que ces voyages en train sont frĂ©quemment citĂ©s parmi les plus beaux au monde. En prenant ces trains, vous pourrez parcourir le pays et dĂ©couvrir quelques-unes de ces merveilles :

  • fjords de Geirangerfjord et NĂŠrĂžyfjord, inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO,
  • Jostedalsbreen, le plus grand glacier d’Europe du Nord (Attention, cette excursion doit obligatoirement ĂȘtre rĂ©alisĂ©e en compagnie d’un guide),
  • Ăźles de Lofoten et de VesterĂ„len,
  • ville de TromsĂž et ses circuits marins Ă  la dĂ©couverte des baleines,
  • vieux villages typiques de RĂžros, LĂŠrdal ou Setesdal.

Tous ces lieux peuvent s’observer en ski, en canoĂ«, via une randonnĂ©e ou un peu d’escalade. Vous reviendrez certainement de ce voyage avec des souvenirs plein la tĂȘte qui scelleront Ă  jamais votre amour.

 

IV. Lune de miel au Vietnam : une aventure authentique et surprenante

 

Le Vietnam : un pays unifié par la diversité

Nous entendons peu parler du Vietnam, mais ce petit pays frontalier de la Chine, du Laos et du Cambodge a pourtant beaucoup Ă  offrir. La grande diversitĂ© de ses paysages et ses villes atypiques et authentiques en font un pays unique en Asie du Sud-Est. Le Vietnam se dĂ©veloppe trĂšs rapidement, mais les villages ont su conserver ce qui fait l’ñme du pays : un mode de vie simple, des exploitations traditionnelles et une ambiance chaleureuse. Les populations sont en parfaite harmonie avec la nature et savent tirer parti des ressources qu’elle leur offre, sans les gaspiller. Un monde d’un autre temps


 

Quand partir au Vietnam ?

Pour voyager au nord du pays : nous vous recommandons les mois d’avril, mai, juin, septembre, octobre, novembre et dĂ©cembre.

Au centre : février, mars, avril et mail.

Au sud : novembre, décembre, janvier, février, mars et avril.

RiziĂšre Vietnam

 

Se rendre au Vietnam : option Ă©coresponsable

Malheureusement, Ă  moins de vous engager dans la marine, vous ne pourrez pas rejoindre le Vietnam en bateau. Le train semble Ă©galement une option pour le moins longue et compliquĂ©e. Le moyen le plus sĂ»r est donc l’avion. NĂ©anmoins, vous pouvez compenser vos Ă©missions carbone en restant sur place plus de 2 semaines. Ne vous inquiĂ©tez pas, il y a de quoi faire !

Séjourner au Vietnam : focus sur 2 hébergements écoresponsables

Dormir au sommet d’une colline verdoyante

Topas Ă©co-lodges proposent des hĂ©bergements de standing situĂ©s au sommet de la montagne de Hoang Lien. Les bungalows, faits de granit, se fondent Ă  la perfection dans l’environnement et offrent un confort inĂ©galĂ© dans la rĂ©gion. À 45 minutes de la ville de Sapa, ce resort charme ses visiteurs, tant par ses alentours verdoyants, que par son implication dans la prĂ©servation des Ă©cosystĂšmes et l’aide apportĂ©e aux locaux.

Un bungalow au milieu des riziĂšres

Tam Coc Garden est un hĂŽtel entre riziĂšres et montagnes, situĂ© au nord du pays. Une longue randonnĂ©e Ă  vĂ©lo sera nĂ©cessaire pour y accĂ©der, car le resort est situĂ© Ă  cent kilomĂštres d’HanoĂŻ, mais le jeu en vaut la chandelle. CachĂ© dans une ville rustique, vous vous sentirez en parfaite adĂ©quation avec la nature environnante, entourĂ©s de paysages chatoyants, d’animaux sautillants et de locaux accueillants.

Partir à la découverte des paysages vietnamiens

Le Vietnam est un pays tout en longueur qui borde le Laos et le Cambodge. Deux fois plus long que la France, le nord et le sud du pays sont soumis Ă  de lĂ©gĂšres variations de climat. En effet, les villes situĂ©es au sud du pays sont plus rĂ©guliĂšrement arrosĂ©es que celles du nord. Les niveaux de pluie y sont d’ailleurs supĂ©rieurs Ă  la moyenne entre juillet et octobre. En dĂ©pit des averses, le pays offre une multitude de splendides attractions naturelles :

  • plages paradisiaques de Quy NhÆĄn, Kỳ Co ou Phu Quoc,
  • chutes d’eau de ĐáșŻk LáșŻk ou Ban Gioc,
  • rĂ©cifs coralliens multicolors de CĂŽn ĐáșŁo,
  • lac enchantĂ© de Ba Bể,
  • riziĂšres en terrasses de PĂč LuĂŽng et Sapa,
  • grottes vertigineuses de Phong Nha et Trang An,
  • collines de BĂ  NĂ ,
  • Ă©difices religieux de Bai Dinh ou Bich Dong,
  • baie de Ninh Binh ou d’Ha Long,
  • citĂ© impĂ©riale de Hue,
  • ville de CĂĄi BĂ©.

Coup de cƓur 💗: le village de Hội An

Le Vietnam compte des milliers de petits villages atypiques. Le plus magique d’entre eux est certainement celui de Hội An, situĂ© en bordure de fleuve. Son mĂ©lange de bĂątisses japonaises, françaises et chinoises lui confĂšre une ambiance pittoresque qui prend vie Ă  la tombĂ©e de la nuit. En effet, au coucher du soleil, des centaines de lanternes multicolores viennent Ă©clairer les rues, restaurants et autres bars. L’atmosphĂšre qui s’en dĂ©gage vous offrira une balade hors du temps.

 

Vietnam pirogues sur l'eau Ă  HĂŽi An


V. Lune de miel en Irlande : un voyage folklorique

 

L’Irlande : un pays envoĂ»tant oĂč se mĂȘlent lĂ©gendes et authenticitĂ©

L’histoire de l’Irlande est tissĂ©e de lĂ©gendes et de mythes. InventĂ©es pour expliquer certaines curiositĂ©s naturelles, elles font aujourd’hui partie intĂ©grante du folklore irlandais. Le pays attire ainsi chaque annĂ©e des milliers de passionnĂ©s de la culture locale (et quelques fans de Game of Thrones). Mais l’Irlande charme de nouveaux touristes chaque annĂ©e grĂące Ă  ses vastes Ă©tendues de terre inhabitĂ©e, ses hautes falaises de roche et ses vieilles bĂątisses en pierre. De plus, son climat, riche en pluie et en vent, permet le dĂ©veloppement d’une faune et d’une flore unique en Europe. SituĂ©e Ă  une heure de Paris Ă  vol d’oiseau, l’Irlande offre pourtant un rĂ©el dĂ©paysement aux touristes en quĂȘte de verdure.

 

 

Quand partir en Irlande ?

Nous vous recommandons les mois d’étĂ© entre mai et septembre. Vous profiterez ainsi de tempĂ©ratures clĂ©mentes et Ă©chapperez Ă  l’humiditĂ©.

ForĂȘt Irlandaise

 

Se rendre en Irlande : les options Ă©coresponsables

  • En train : Vous pouvez, dans un premier temps, prendre l’Eurostar jusqu’Ă  Londres, puis un second train jusqu’à la ville cĂŽtiĂšre de Holyhead. Sautez ensuite dans un ferry en direction de Dublin.
  • En bateau : Vous pouvez monter Ă  bord d’un ferry Ă  Cherbourg, destination Dublin. La traversĂ©e dure 18 heures, le temps d’une bonne nuit de sommeil et d’un rĂ©veil en pleine mer.

Bon Ă  savoir :

Si vous souhaitez vagabonder librement en train dans le pays, vous pouvez consulter le site d’Irish Rail pour rallier des villes de la RĂ©publique d’Irlande et Translink pour celles situĂ©es en Irlande du Nord.

Alors, vous ĂȘtes plutĂŽt team train ou bateau ?

Séjourner en Irlande : focus sur 2 hébergements écoresponsables

Un Ă©co-lodge en pleine nature

Si vous avez optĂ© pour la dĂ©couverte des cĂŽtes ouest de l’Irlande, vous pourrez prendre le temps de vous poser au Slieve Aughty Centre. SituĂ© Ă  moins d’une heure de la ville de Galway, cet hĂŽtel propose des Ă©co-lodges plongĂ©s en pleine nature irlandaise.

Aider Ă  la sauvegarde du patrimoine irlandais

Irish Landmark est un organisme qui propose 33 logements dispersĂ©s aux quatre coins du pays. En rĂ©servant un d’eux, vous contribuez Ă  financer la restauration de bĂątisses historiques. Depuis le dĂ©but des annĂ©es 1990, des centaines de voyageurs ont ainsi contribuĂ© Ă  la restauration de bĂątiments emblĂ©matiques d’Irlande, moyennant des soirĂ©es atypiques, empreintes d’une forte atmosphĂšre historique.

Partir à la découverte des paysages irlandais

Ah ! L’Irlande, ses montagnes verdoyantes, ses vastes Ă©tendues d’herbe, ses lacs brumeux et ses contes mystiques. VoilĂ  certainement les premiĂšres images qui vous viennent en tĂȘte lorsque vous pensez Ă  l’Irlande. Et vous avez raison ! Que vous soyez en ville ou dans un village reculĂ©, l’esprit irlandais est toujours prĂ©sent. Serait-ce le climat venteux et pluvieux qui lui procure cette aura particuliĂšre ? Quoi qu’il en soit, du nord au sud, vous serez enchantĂ© par les beautĂ©s naturelles que ce pays a Ă  offrir :

  • fjord de Killary Harbour,
  • mythiques lacs du Connemara,
  • chaussĂ©e des gĂ©ants,
  • site nĂ©olithique de BrĂș na BĂłinne,
  • mont Errigal,
  • sentier de Dark Hedges,
  • falaises de Slieve League ou de Moher,
  • chĂąteaux mĂ©diĂ©vaux de Blarney, Cahir ou Kilkenny,
  • Ăźle Achill,
  • montagnes de Wicklow.

Enfin, l’Irlande est truffĂ©e de chemins de randonnĂ©e, de sentiers pĂ©destres et de pistes cyclables. Il est donc possible de vous concocter votre propre circuit zĂ©ro carbone. Une bonne maniĂšre de profiter du pays. Un voyage de noces unique, un moment rien qu’à vous.

 

Mouton blanc en Irlande

 

Nous vous avons prĂ©sentĂ© 5 destinations exotiques pour votre lune de miel. Mais n’oubliez pas que l’écotourisme est avant tout un Ă©tat d’esprit. Il faut savoir sortir des sentiers battus pour trouver de vĂ©ritables merveilles dans leur Ă©tat naturel. Il est possible de voyager sans Ă©missions carbone (ou presque) dans tous les pays du monde. Pour cela, prenez le temps de vous dĂ©placer et d’apprĂ©cier chaque Ă©tape. Voyager, ce n’est pas voir tous les monuments instagramables du coin en 4 jours top chrono ; c’est avant tout prendre le temps de s’imprĂ©gner des cultures locales et des paysages alentour. La nature est notre plus grand trĂ©sor, protĂ©geons-la.

Vous ĂȘtes un acteur du tourisme, de l’hĂŽtellerie et des loisirs ? Vous recherchez des idĂ©es pour votre communication ? Contactez Les Mots d’Ana pour recevoir un accompagnement et des conseils personnalisĂ©s.

 

Article rédigé par Mathilde LEROY, élÚve FRW

Sources :

UNWTO

Labels Ă©coresponsables

La Corse

Le Costa Rica

La NorvĂšge

Le Vietnam

L’Irlande

Leave a comment